TOUR DE FRANCE AU MONT AIGOUAL

Le Parc national des Cévennes

Pour la première fois de l’histoire du Tour, une arrivée d’étape se fera en cœur de Parc national, au sommet du Mont Aigoual.

Une occasion extraordinaire de découvrir les magnifiques paysages du Parc national des Cévennes couplée à une responsabilité pour tous les visiteurs et amateurs de la petite reine.

PATRIMOINE MONDIAL DE L’UNESCO

Un territoire d’exception

Territoire de moyenne montagne, le Parc national des Cévennes est le plus vaste des parcs nationaux métropolitains et le seul dont le cœur (zone protégée et règlementée) accueille une population permanente et significative.

Le climat, l’altitude et la géologie, fortement contrastés, associés aux interactions homme-nature, construites au fil des siècles, fondent la richesse de sa biodiversité, la qualité de ses paysages et son foisonnement culturel.

Cette diversité et la qualité de ses patrimoines ont valu à ce territoire plusieurs reconnaissances internationales :

  • Réserve de biosphère (1985)
  • Bien du patrimoine mondial de l’Unesco (2011)
  • Réserve internationale de ciel étoilé (2018).

Sur la route de l’étape Le Teil – Mont Aigoual


Chouette Chevêche – Photo Régis Deschamps – Site www.cevennes-parcnational.fr

Vous aurez peut-être la chance de croiser des espèces endémiques et protégées. Parmi elles, le majestueux Aigle royal, la discrète Chouette de Tengmalm, le Circaète Jean le blanc – grand amateur de reptiles ou encore l’Apollon, un des rares papillons protégé au niveau national.


Cèpe de Bordeaux – Photo Bruno Descaves – Site Internet www.cevennes-parcnational.fr

Côté flore, la diversité et la beauté des plantes vous surprendra avec, en premier lieu, le Lis de Saint-Bruno et ses magnifiques fleurs blanches, la coquette Arabette des Cévennes ou encore la délicate Gagée jaune.

Une infime sélection parmi de nombreuses espèces fragiles, qu’il faut protéger et qui continueront de nous émerveiller si nous prenons soin d’elles !

Le cœur du parc : une zone protégée qui demande une attention de chaque instant !

Une partie du territoire du Parc national des Cévennes est soumise à une réglementation spécifique : son cœur. Ce statut garantit une meilleure protection du patrimoine cévenol.

Dans cet espace, les chiens doivent être tenus en laisse, il est formellement interdit de nourrir ou de déranger la faune, de faire un feu, de jeter des déchets ou encore de prélever des plantes protégées.

Pour savoir si vous êtes en cœur de Parc et retrouver l’ensemble des règles en vigueur dans le cœur du Parc national des Cévennes : Consultez la règlementation

Chiffres clefs

  • Création : 2 septembre 1970
  • Etendue : 3000 km2 / 118 communes / 71 700 habitants
  • Cœur (zone protégée) : 938 km² – 700 habitants
  • Variation d’altitudes : 110m à 1699m (sommet du Mont Finiels)
  • Cours d’eau : 7000 km
  • Nombre d’espèces florales : 2500 (48 endémiques)
  • Nombre d’espèces animales : 2400